Le  Yogi

 Blog

Lâcher-Prise, c’est lâcher quoi ?

March 17, 2017

C’est la mode dans le bien-être, on trouve ces deux petits mots à toutes les sauces.

Comme s’il suffisait de lire un bouquin style développement personnel « Les cinqs astuces du lâcher-prise » pour y parvenir et être débarrassé... Mais être débarrassé de quoi ?

Que veux-t-on tant lâcher ?

A quoi sommes nous tant attaché pour devoir apréhender le lâcher-prise comme une véritable solution à tous nos problèmes...?

En toute humilité, je vais vous parler de mon expérience personnelle.

Voici ce que la théorie m’a appris et ce que la pratique m’a apporté.

 

 

 

Dans les livres, le lâcher-prise correspond à une sorte d’état de décontraction : on arrête d’être stressé, d’être anxieux.

On relâche les tensions mentales en quelques sortes.

Mais dans la vraie vie, ca ne se passe souvent pas aussi facilement qu’on le voudrait...

Dans la vraie vie, quand quelque chose nous agace l’émotion Colére monte en nous et nous aveugle.

Pourtant cette chose qui nous agace n’est pas seulement cette chose qui nous agace, elle est bien plus : pour quelqu’un d’autre elle est peut être quelque chose de normale ou même peut être quelque chose de super cool...

Chaque chose à le droit d’exister sans jugements.

Donc quand on a lu « Les cinq astuces du lâcher-prises » on a tendance à laisser couler ces choses qui nous agacent, on prend sur nous, on n’exprimant pas notre Colère, on la refoule un petit peu...

Alors voilà ce qui ce passe dans notre cerveau :

Madame La Colére essaye tant bien que mal de se frayer un passage à travers nos cellules mais Monsieur La Lâcher-prise essaye de la stopper, et dit :

«  Non arrête ! C’est pas bien ce que tu fais, tout le monde est beau, tout le monde est gentil ! "

Bref, du coup on se retrouve coincé dans une sorte de tourbillon émotionnel, on ne sait plus si on doit être gentil ou méchant, si on doit se laisser marcher sur les pieds ou si on peux être égoïste et sans gènes en toute inppunitée.

 

En tant que prof de yoga et avec l’expérience, j’ai compris que le lacher-prise n’était rien d’autre que l’acceptation.

 

Accepter qui l’on est.

 

C’est accepter la mort. Accepter que notre corps n’est en réalité pas vraiment notre. Accepter que je ne suis pas ce corps et que ce corps n’est pas éternel. Donc déjà accroches-toi Janot à ton tapis et tes heures de méditation...

Ça c’est ce que j’ai appris de la philosophie Védantique et de l’Ayurveda.

Et c’est trés utile au quotidien pour ce libérer de l’émotion Peur.

 

Accepter ce qui nous entoure.

 

Oui certaines personnes nous agace, elles sont parfois même objectivement mauvaises, mais elle on le droit ( dans la limite de la justice), elles ont le droit d’être différentes et de penser autrement. C’est triste, des gens meurt tous les jours à cause de la guerre, mais c’est la nature, c’est le système de toute civilisation, c’est la loi cosmique : la destruction amène le renouveau.

Lâcher-prise c’est voir le monde et la vie à une plus grande échelle, ainsi on accepte plus facilement les choses négatives car on sait qu’elles font partie du Grand Tout.

 

Accepter le temps.

 

Accepter qu’il n’existe qu’une seule chose : le présent.

Comme dit Maître Shiffu dans Kung Fu Panda :

«  Hier est déjà derriere nous, demain est un mystère, et aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appel le présent. »

Accepter le temps réel, c’est comprendre que nous ne sommes pas notre passé. Quoi que l’on est vécu, nous ne sommes pas le passé. Nous sommes juste ce que nous sommes à cet endroit et à ce moment. Notre histoire s’écrit au présent. Ainsi on peut plus facilement accepter nos erreurs et celles des autres et même les pardonner.

 

Accepter d’accepter.

 

Et oui, on aura beau faire tous les efforts du monde, si on a pas décider de vouloir vraiment, sincérement, la paix, et d’agir uniquement dans ce but, lâcher-prise servira tout juste à comprendre pourquoi tu t’es inscrit à ton cours de yoga.

Le premier pas vers l’acceptation de s’autoriser la paix à soit même. 

Quand t’as compris que la colère, la jalousie, la rancoeur, et la peur , ne feront pas avancé le Chmilblik, alors tu peux commencés à envisager de lâcher-prise.

Lâcher-Prise, c’est laissé au bord du chemin tout ce qui n’est pas utile à la paix, la notre et celle de l’univers tout entier.

Lâcher-Prise, c’est accepter. Accepter, c’est pardonner. Et pardonner, c’est vivre en paix.

Voilà la clée du lâcher-prise : la paix.

 

 

Ma posture fétiche du Lacher-prise :

 

KAPOTANASANA / LE PIGEON

 

 

 À vrai dire, je ne la pratique que très peu comme ça.

Parce que, premièrement c’est une flexion arrière assez intense qui demande de l’entrainement, et puis aussi parce que je préfère la pratiquer en posture de relaxation.

Enfait je pose mes bras et mon front au sol à l’avant du tapis et je tends ma jambe arriere au sol.

C’est une belle posture pour lâcher-prise car, pour être à l’aise, on est obligé d’accepter les tensions dans les hanches et les cuisses afin de pouvoir les dénouer petit à petit avec la respiration.

Dans cette posture, le mental doit visualiser les tensions inutiles, que j’appel dans mes cours « les tensions résiduelles », celles dont on ne veut plus mais qu’on a du mal à faire partir; pour pouvoir le laisser s’en aller : bye-bye vieilles branches.

Et quand on laisse s’en aller toutes ces petites tensions, on crée de la place. De la place dans son corps et son esprit pour accueillir plus confortablement et dans la paix, la posture.

Créer de la place sur son tapis, c’est créer de la place dans sa vie.

 

Mes livres fétiches du lâcher-prise :

 

 

Eckhart Tolle, L’art du Calme Intérieur

Je vous ai déjà parler de cet auteur dans un article sur la méditation 

 

« Pour Eckhart Tolle, le calme ne consiste pas en une simple absence de bruit. Il est l’essence de toutes galaxies et de tous brins d’herbe; de toutes fleurs, de tous les arbres, de tous les oiseaux et de toutes les autres formes. »

 

Sept Upanishads, Traduit et commentée par Jean Varenne

 

« L’Ame est du miel pour tous les êtres, et tous les êtres sont du miel pour cette Ame; quant à ce personnage fait de feu et d’ambroisie qui réside dans l’Ame, personnage qui, du point de vue humain, réside dans notre Ame, il est l’Ame en vérité, il est l’Ambroisie, le brahman, toutes choses. »

 

Paroles d’Amma Tout Est En Vous, AMMA

 

« Quand les entraves disparaissent ( l’ego, la peur, le sentiment de la différence), vous ne pouvez qu’aimer et cet amour-là n’attend rien en retour. Vous ne vous préoccupez pas de recevoir, vous vous contentez de suivre le courant. Quand vous êtes dans le fleuve d’amour, vous êtes baigné par ses eaux, que vous soyez en bonne santé ou malade, homme ou femme, riche ou pauvre. Plongez-y autant de fois que vous voudrez, cela ne fait aucune différence pour le fleuve amour. Qu’in le critique ou le maltraite, il n’y prête aucune attention, il se contente de couler. »

 

 

 

Et vous, comment faites-vous pour lâcher-prise ?

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Catégories

Please reload

Pages que j

Les cours de yoga
 collectifs:

Lundi 17h30-19h

Mercredi 12h15 13h45 & 17h30-19h

Vendredi 8h15-9h45

 Vendredi 10h30-12h

Les Ateliers
Yoga & Ayurvéda

Des journées cocooning avec ateliers d’ayurvéda et séances de yoga ! Touts les infos sur cette page :

Je m'abonne au Journal des Nouvelles

Follow me

  • Lola Angual Yoga Ardèche
  • Lola Angual Yoga Ardèche

#Guerrière de l'amour